La pêche du mulet au quiver-tip et à la pâte, c’est possible

prendre du mulet au quiver-tip

Pêcher le mulet au quiver-tip c’est possible

Au départ, j’étais parti pour faire une partie de pêche à l’anglaise, une pêche au quiver-tip et au feeder comme souvent, je le fais. Au final, j’ai été très surpris du résultat, rien de révolutionnaire mais tout de même, étonnant, prendre du mulet au quiver-tip .

Comme d’habitude j’ai préparé mon amorce la veille, une amorce de fond peu collante avec beaucoup de pain.

Car je vais pêcher au quiver-tip et au feeder dans la Sèvre Niortaise, un peu au dessus de Marans, une rivière lente mais poissonneuse à 20 kilomètres de La Rochelle.

Je sais qu’il y a à cet endroit des gros poissons, des grosses brèmes, des gros carpeaux et même du silure.

L’endroit que j’ai choisi est magnifique, apaisant

Nous sommes au mois de Juin et la journée s’annonce belle et ensoleillée, j’espère que les poissons vont être au rendez-vous!

J’ai trouvé une belle place dans un champ. La voiture est à deux pas, Je monte la table pour y déposer le déjeuner, je coupe quelques grandes herbes, mon poste de pêche est parfaitement adapté maintenant, le coup parfait.

Comme toujours je prends un repère sur la rive d’en face, je détermine la longueur à laquelle je vais pêcher à l’aide du clip sur la bobine de moulinet.

Aujourd’hui, mon repère, sera un gros arbre mort, et je commence a amorcer avec quelques boules pleines de pinckies et d’asticots mélangés, le coup de pêche est à une quinzaine de mètres de la rive.

Le temps que l’amorce face son effet, travaille sur le fond, je monte mon matériel et je m’installe confortablement pour la journée.

Options de pêche

Lorsque je pêche loin du bord, à plus à quinze mètres, il est impératif d’être le plus précis possible.

A ce moment là, je n’amorce pas à la main, ni à la fronde mais j’utilise ma canne équipée de mon feeder.Je lance ma ligne, le feeder plein d’amorce sur le coup, cinq à six fois.

Dans ce cas, ne pas monter le bas de ligne pendant cette phase d’amorçage.

Le mulet arrive en fin de matinée

J’utilise toujours le même matériel, a quelques exceptions près.

C’est à dire deux cannes de 2 mètre 90 à action parabolique, une canne de la marque Daẅa et une canne de la marque Browning avec un quiver-tip souple, les moulinets sont deux Mitchell 440A garnis de 20/100 en corps de ligne.

Le montage feeder est un montage en potence inversé comme je l’appelle, c’est à dire que l’hameçon se trouve au dessus du feeder

pêche au feeder inverse

La partie de pêche débute plutôt bien, dès le départ de la pêche, je touche du poisson.

Quelques grosses brèmes et au bout d’une heure environ arrivent les carpeaux, des gros carpeaux ( 2 à 5 kilos).

Pour débuter la partie de pêche

Au départ, le bas de ligne était en 12/100 avec hameçon de 16 mais j’ai vite fait de changer et de passer en 16/100 et hameçon de 14, car ayant cassé plusieurs fois, cela ne pouvait pas durer comme cela sans réagir.

Je vous passe les détails, mais je me suis vraiment bien amusé pendant deux heures et puis tout à changé.

J’ai commencé a louper des touches


et ceci de plus en plus, impossible de prendre un poisson.

Je ne comprenais pas pourquoi. Alors j’ai modifié un peu le montage de ma ligne mais rien n’a changé et je continuais à louper les touches.

Je n’utilise plus qu’une canne

Cela devient compliqué de gérer les deux cannes en même temps, les touches se succèdent, des touches que je rate et à chaque fois, il faut recharger le feeder.

Je décide donc de changer d’option, de supprimer une canne

Je ne pêche plus qu’avec une canne, car deux ou trois fois, j’ai eu des départs extrêmement violents en même temps sur les deux cannes.

Pour éviter le désastre, de perdre une canne, j’ai rangé pour le moment le matériel en trop.

Enfin, au bout d’une heure a rater les touche, j’arrive tout de même a accrocher un poisson et tout de suite c’est une grosse bagarre qui s’engage, une bagarre qui va durer environ 20 minutes .

Et surprise, j’amène à l’épuisette, un gros mulet.

C’est la surprise complète, je ne pensais pas tomber sur un mulet dans la Sèvre niortaise surtout aussi loin de la mer.

J’ai appris par la suite en discutant avec des pêcheurs que les mulets remontaient tous les ans jusqu’à cet endroit, il se prenait ici du mulet régulièrement mais pour ma part, c’est la première fois que je touche du mulet au quiver-tip aussi haut dans les terres.

Maintenant,je sais pourquoi, j’ai compris pourquoi je ratais toutes ces touches.

Le mulet devait taper dans le feeder, dans l’amorce et c’était cela toutes ces touches que j’avais, ces poissons que je n’arrivais pas à prendre.

J’ai déjà rencontré ce phénomène sur la rivière Argens, un endroit ou j’ai touché des brèmes énormes là où la rivière rejoint la mer, étonnant.

Le mulet au quiver-tip et feeder et à la pâte

Lors de vacances dans le midi, je me suis souvenu que les gens de là-bas pêchent souvent à la pâte et ont de bons résultats.

Moi même, j’ai essayé et j’ai pris quelques bars, dorades et mulets de cette manière et je décide de tenter ma chance de cette manière ici en Charente maritime, à Saint Laurent de la Prée.

En dessous de Rochefort, sur la rivière Charente, je connais quelques endroits où je pêche le bar et le maigre, je décide donc d’aller expérimenter ma chance à cet endroit.

Une partie de pêche à l’anglaise à la pâte, le mulet au quiver-tip.

Le problème sur la Charente, c’est les rives qui descendent que légèrement et donc, il faut utiliser une bas de ligne assez court.

Sinon la pêche reste la même puisque nous sommes ici en rivière.

Une rivière très large puisque à cet endroit, la Charente fait pas loin de cent mètres de large, voir plus.

J’ai oublié de préciser qu’il y a ici, sur la Charente, beaucoup de mulets, j’espère que cela va bien marcher!

Je me répète mais le matériel est le même que d’habitude sauf qu’au lieu d’utiliser des pinkies ou des asticots, j’ai fait de la pâte car je pense que c’est mieux pour pêcher ici.

Eau de mer et eau de rivière

A cet endroit et bien au dessus de Rochefort, la mer se mélange à l’eau douce.

Il ne faut pas pêcher trop loin car le courant est fort, violent ici sauf au moment de l’étale. Nous sommes sous le régime des marées, le montant et le descendant. Le courant est moins violent par petit coefficient, dix à quinze mètres et la bonne distance de pêche.

On voit le mulet chercher dans la vase sa nourriture et donc, il est possible de l’attirer de cette façon avec votre amorçoir.

J’ai pêché plusieurs fois de cette manière, ici sur la Charente mais aussi en Vendée, aux Sables d’Olonne sur le port.

Cela marche bien, toujours à la pâte.

A une époque dans le midi, j’ai eu de bons résultats aussi mais je pêchais au flotteur, une plume de Paon mais là encore à la pâte.

Le montage de la ligne doit être conséquent car le mulet est très costaud.

Mais pas trop conséquent non plus car le mulet est très prudent aussi

Alors, il faudra trouver le juste milieu.

Montage de la ligne et pâte à mulet

Tout dépend de l’endroit où l’on pêche. Il n’y a que sur la Charente que j’utilise un bas de ligne un peu plus court que d’habitude, je vous ai dit pourquoi.

Sinon, partout ailleurs j’utilise mes montages habituels .

    • Une canne anglaise de 2 m90, le moulinet est garni de 20/100.
    • le montage que j’utilise est un montage inversé avec un bas de ligne en 14 voir 16/100 selon la grosseur des poissons car il est possible en pêchant de cette façon de toucher d’autres poissons que le mulet.
    • le feeder est un feeder cage plombé de 30 grammes
    • j’utilise le plus souvent un petit triple, la pâte tient bien dessus mais il existe des hameçons spéciaux , pâte à truite , qui conviennent bien aussi.
    • pour l’amorce j’utilise une amorce de fond assez collante comme pour la rivière mais j’ajoute un peu d’huile de sardine dedans, l’histoire d’activer les papilles des mulets.
    • enfin pour la pâte, c’est très simple. Prendre de la farine, un oeuf, un peu d’eau et de l’huile de sardine.
    • Bien mélanger le tout afin d’obtenir votre pâte.

    • Pour qu’elle soit bien, il faut qu’elle ne colle plus à vos doigts, si c’est le cas, c’est tout bon sinon ajouter de la farine pour obtenir le résultat escompté .
    • Vous pouvez conserver votre pâte plusieurs jours en la mettant au réfrigérateur.

    Pour conclure

    Voilà, je termine ici car j’ai déjà été bien bavard.

    J’oublie sûrement des choses mais dans les grandes lignes, je pratique la pêche du mulet au quiver-tip de cette façon et je vous assure que c’est rentable.

      • Et vous vous avez déjà pêché le mulet au quiver-tip et feeder! Si oui merci de nous en faire part dans les commentaires….

      [recom]