Inventaire de ma boite à pêche

inventaire de ma boite

Faire un inventaire de ma boite à pêche était devenu un enfer en fin de saison, et cela a duré pendant quinze ans.

Lorsque l’on fait de la compétition, il y a un minimum a avoir pour pouvoir pêcher en concours tous les dimanches,

pour faire des entraînements réguliers et ceci toute l’année.

Il faut voir le barda d’un pêcheur de compétition lorsqu’il se rend à sa place, c’est un véritable déménagement.

Entre le fourreau de cannes, le parapluie par mauvais temps, les seaux à amorce, le sac à bourriches, les piquets etc….

Pour dresser un inventaire de ma boite, je devais avoir entre 80 et 150 lignes montées et deux ou trois carnets contenant mes hameçons montés.

Je fais partie de ceux qui montaient le moins de lignes pour la saison, j’avais des collègues qui avaient entre 200 et 400 lignes, je vous laisse imaginer le temps passé pour le montages des lignes.

Le montage des lignes

Le montage des lignes reste pour moi le moment le plus difficile. C’est long, c’est répétitif, on n’en voit pas le bout.

    Matériel

    Il fallait prévoir pendant plusieurs jours:

  1. un seau ou une bouteille plastique plein d’eau pour tester le plombage
  2. le nylon avec différents diamètres pour monter les lignes
  3. tous les diamètres de plomb pour équilibrer la ligne
  4. sans oublier les flotteurs avec plusieurs tailles,plusieurs grammages,pour les rivières lentes ou rapides,le petits poissons ou les gros poissons et ainsi de suite.

      Carnets

      Il fallait aussi monter les hameçons avec là encore plusieurs tailles et différents diamètres de nylon .

      Des hameçons que l’on plaçait dans le carnet page par page sans oublier d’indiquer au stylo le diamètre de nylon et la taille de l’hameçon.

    1. des carnets au minimum trois de 30×10
    2. des hameçons de 24 à 14. J’utilisais des gamakatsu dans les pochettes bleues.
    3. des bobines de nylon de 6,4/100 à 12,8/100 , j’utilisais le plus souvent du Drennan.
    • Le montage des hameçons était facilité par un monte-hameçon que m’avait fabriqué mon ami Marco.Tous mes bas de ligne faisaient la même longueur, environ 20 centimètres avec une boucle pour montage rapide, il suffisait de passer le corps de la ligne terminé par un noeud dans la boucle de l’hameçon et de tirer, la ligne était prête. C’était un appareil fantastique, c’était presque un plaisir de monter les hameçons.
    1. Pour le reste de l’inventaire de ma boite, cela allait beaucoup plus vite. Regarder si le nombres de sondes, de dégorgeoirs était suffisant, quelques tubes de mystic et le tour était joué, nous étions prêt pour la saison suivante.

    Et vous,vous avez fait un peu de compétition ! Si oui,n’hésitez pas à utiliser les commentaires.

    [recom]

    Informations, journal, nouvelles…