Ma boite à pêche sur l’Huisne, merveilleuse rivière de l’Orne

Brème sur l'Huisne

Ma pêche sur l’Huisne

Cette partie de pêche est mémorable dans le sens ou ce n’était pas prévu et que j’avais décidé au dernier moment d’aller pêcher sur l’Huisne.

Cette journée se déroule un dimanche après midi, j’avais travaillé le matin à l’article de pêche et comme il restait un peu de fouillis de vers de vase on décide avec mon vieux compère Stéphane, plus connu sous le surnom de Mesos d’aller essayer de pêcher sur l’Huisne.

[adss]

Pour tout dire, habitant le Mans c’était simple d’aller pêcher la truite sur l’Huisne un dimanche après midi et une fois la voiture chargée, ma vieille 4L, direction les Sablons (quartier du Mans).

Au bord de l’Huisne

En fin de matinée j’avais demandé à mesos de mouiller l’amorce car je pensais aller faire un tour sur la Sarthe dans un secteur ou il y a de belles brèmes.

Mais comme souvent, j’ai changé d’avis au dernier moment et direction les Sablons.

Vous savez comme moi comment cela se passe, montage des lignes, sondage et on s’attaque à l’amorce.

C’est mesos qui s’est occupé de celle-ci et je le précise de suite, mesos est un spécialiste de l’amorce, un tout bon et avant d’attaquer il ne reste qu’a ajouter le fouillis qui a vraiment une sale gueu…

Mais, ce n’est pas bien grave, nous sommes là pour nous amuser alors !

Avec mesos on commence a faire les boules d’amorce et on bombarde copieusement le coup de pêche.

Pour être tout à fait complet, nous utilisons des cannes de 11 mètres avec un corps de ligne en 10/100è et bas de ligne en 8/100è et en hameçon du 18.

Après quelques coulées tout semble correcte pas d’accrocs et quelques petites touches.

Nous prenons deux ou trois gardons et juste après, mesos est attelé !

Petite bagarre et une belle brème arrive à l’épuisette.

Après plusieurs casses, on se décide a monter plus gros et nous passons en 10/100è en bas de ligne.

Les prises se succèdent et grossissent de plus en plus, mesos en profite pour remettre quelques boules d’amorce et cela continue de plus belle, mesdames les brèmes sont toujours là.

Entre temps l’ami Piron (surnommé Gégé) arrive et au bout d’un moment, il s’y met aussi.

Carnaval au bord de l’Huisne

Ce n’est plus de la pêche mais le carnaval !

Je vous explique en quelques mots.

Cela mord tellement que l’on ne prends même plus le temps de déboîter, on ferre, on travaille un peu le poisson et on recule sur la berge avec les onze mètres de canne et c’est Gégé qui épuise et décroche le poisson, un travail d’équipe en somme.

Nous avons pêché 3 heures et au final au moment de sortir la bourriche de l’eau, nous n’étions pas trop de trois car à l’intérieur, plus de 45 kilos de poissons.

Un festival.

Nous sommes retournés plusieurs fois avec mesos à cet endroit mais sans avoir les mêmes résultats comme quoi ! Quand on va à la pêche c’est déjà pour se faire plaisir, ensuite si le poisson est au rendez-vous c’est mieux mais ce n’est pas toujours le cas.

Je pense que c’est pour ça que nous allons au bord de l’eau,pour le plaisir.

  • Avez-vous déjà pêché sur la rivière Huisne

[recom]

 

[adss]

 

[recevoirbillet]