Ma boite à pêche

le pêchaillon nomade de la pêche. Les bonnes recettes pour la pêche

Présentation

Salon européen des pêches 2016, j’y étais et vous ?

 

Galerie

 
salon européen des pêches

Salon européen des pêches du 12 au 14 février 2016

Mais tout d’abord, laissez-moi vous raconter comment c’est décidé ma virée au salon européen des pêches à Nantes.

Damien, un ancien collègue de travail avec qui je pêchais souvent lorsque que j’habitais encore en Charente Maritime m’a contacté en me demandant si j’étais intéressé par la visite du salon européen des pêches à Nantes

Après négociation avec ma chérie, nous tombons d’accord pour visiter le salon européen des pêches pour ensuite faire une petite virée à IKEA.

Vous savez comme moi comment cela se passe dans un couple, il faut par moment faire des concessions.

Mais ce n’est pas tout.

Cela va me rappeler de bons souvenirs puisque comme vous le savez peut-être, j’ai dirigé un article de pêche pendant une quinzaine d’année et jamais je n’ai manqué un salon de la pêche.

C’est donc pour moi l’occasion de renouer avec la belle époque où la pêche était encore un gros business.

Direction Nantes et le salon européen des pêches (Mer, Eau Douce, Sous-Marine, Bateaux)

Tout d’abord, samedi matin après un petit-déjeuner copieux, je programme puis j’installe le GPS dans la voiture.

Les Herbiers Nantes c’est 1 heure de voiture en gros et comme l’ouverture du salon est programmée pour 10 heures, nous prenons la route vers 8 heures 45 ce samedi matin.

Le voyage jusque Nantes a été très pénible.

Premièrement, il tombe des cordes, le vent est très violent, impossible de dépasser le 80 k/heure, c’est la tempête sur l’Ouest de la France.

Vers 10 heures 10, nous finissons tout de même par arriver au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes. Nous avons rendez-vous avec Damien devant l’entrée.

Damien qui arrive 5 minutes après nous. Surprise : Damien est accompagné d’un autre de mes collègues, Jean-pierre. Le temps de raconter quelques banalités, nous entrons pour prendre les billets d’accès au salon.

Petite anecdote

Nous étions dans la longue file d’attente tous les quatre lorsque, un monsieur m’aborde et me demande si je veux deux places.

Je lui demande combien je lui dois, il me répond que c’est cadeau.

2 Places gratos, la journée débute bien.

Alors ! C’était comment ce salon européen des pêches

Vous ne pouvez pas savoir comment cela fait du bien de retrouver l’ambiance passée.

On en prends plein la tête dès l’entrée dans le salon. Il y a du matos partout et c’est normal, on ne sait pas par quel bout commencer.

La tension retombe vite et la première impression est qu’il y a beaucoup de matériel pour la mer.

Des bateaux, matériel pour la pêche sous-marine, des moteurs pour bateau, des leurres pour la pêche en mer.

Il n’y a pas grand chose sur la rivière et encore moins sur les cannes à pêche, les cannes de surf sont pratiquement inexistantes.

Mais ce n’est pas tout.

Ne restons pas sur l’impression du début et commençons la visite.

salon européen des pêches

Le programmes de ces trois jours au salon européen des pêches

Projections de films et conférences sont au programme de ces trois jours de salon européen des pêches.

J’ai eu la chance d’assister à celles du samedi mais j’ai un gros regret, c’est d’avoir raté la démonstration de la pêche de la truite ce dimanche. D’ailleurs, je vous en reparle un peu plus loin dans ce billet avec un leurre à truite prédit à un belle avenir.

Comme vous pouvez le voir, le programme est tout de même bien chargé.

Vendredi 12 février 2016

  1. 11 h : pêche du sandre (eau douce)
  2. 13 h : comment bien pêcher du bord en 2016 (mer)
  3. 14 h : distance de lancer, tout au bord ou de très loin (surf casting)

Samedi 13 février 2016

  1. 11 h : les poissons migrateurs (eau douce)
  2. 12 h : où trouver le poisson ? (mer)
  3. 13 h : montage des bas de ligne (surf casting)
  4. 15 h : quel rôle dans la gestion durable des ressources marines ?

Dimanche 14 février 2016

  1. 11 h : pêche de la truite (eau douce)
  2. 13 h : quel leurre utiliser ? (mer)
  3. 14 h : du fond à la surface, quel poisson pêcher ? (surf casting)

Sans oublier les animations

Lisez plutôt.

  1. Essayer les bateaux et kayaks.
  2. Récompenser une nouveauté, une innovation technique, une action en faveur de l’environnement.
  3. Ateliers Lure Crafting, une exposition de plus de 100 leurres faits main.Possibilité de participer à des ateliers.

Les innovations

Et maintenant que vous avez découvert le programme, nous allons voir ensemble ce qui m’a le plus intéressé, les innovations qui me semblent importantes pour nous pêcheurs.

J’en ai retenu trois.

Poudre marukyu

poudre marukyu

Je ne sais pas si vous êtes comme moi ? Mais, lors d’une partie de pêche, on prévoit souvent trop d’appâts et au final, l’excédent fini bien souvent à la poubelle.

La poudre marukyu change tout. Maintenant, il est possible de conserver ses appâts et c’est tout simple.

Lisez plutôt : Prenez deux feuilles de sopalin, étalez un peu de poudre miracle puis, vous placez votre appât sur le dessus de la poudre. Mettez une deuxième couche sur le dessus de l’appât et c’est déjà terminé.

Pliez proprement puis une heure de frigo avant d’aller rejoindre le congélateur jusqu’à la prochaine partie de pêche.

Elle est pas belle la vie ?

Avec cette poudre, vous pouvez conserver les vers, les encornets, les crabes, les moules, les coques etc…

Un autre gros avantage de la poudre marukyu c’est que cette poudre durcie votre appât sans le dénaturer. Ce système de conservation vous permet entre autre d’avoir un appât dur et résistant aux lancers appuyés.

Que des avantages.

Le biostick

le biostick

Distribuer par le même fabricant, le biostick est un appât presque naturel.

Cet appât semble étonnant au demeurant mais en y regardant bien, cela ressemble bien à un ver.

Je ne vais pas entrer dans la composition du biostick mais d’après le fabricant, il y a tout ce qu’il faut pour attirer tous les types de poissons même la carpe.

Sur l’hameçon sa tenue est irréprochable. Il est modulable à souhait. On peut le couper, il est très résistant, il dégage des effluves qui attirent le poisson et c’est bien là tout ce que l’on demande lorsque nous allons à la pêche.

Je suis convaincu de l’efficacité de cet appât et je vais l’essayer lors de ma prochaine sortie de pêche. Je vous tiendrai des résultats de mes essais. le biostick est disponible en trois taille : petite, moyenne et grande

Le Power tail

le power tail

Nous parlons maintenant de la pêche à la truite et vous savez comme je suis attaché à cette technique.

J’ai été bluffé par ce nouveau leurre. La nage de ce petit poisson est géniale et surtout incroyablement réelle, sûrement grâce à la bavette articulée située à l’arrière du leurre.

Lors de la démonstration j’ai été littéralement épaté par sa nage, son comportement dans l’eau.

Je peux dire sans me tromper que ce leurre a un bel avenir devant lui.

Le Power tail est distribué en trois taille : 30, 38 et 44 mm pour un poids de 3 à 18 gr.

Le couic c’est que ce leurre ne sera disponible que fin mars donc, impossible de l’utiliser pour l’ouverture 2016.

Conclusion

Une belle visite du salon européen des pêches avec quelques regrets. Le manque de présentations de cannes, de moulinets malgré la présence de Quick.

Quelques belles découvertes aussi : le fabriquant de moules à plomb « Bricoleurre« , le fabriquant de têtes de leurre « Prêtapêcher » un fabriquant de cannes et de leurres « Katanaros » et quelques autres.

Rendez-vous l’année prochaine.

Quelques images du salon européen des pêches de Nantes

  • Vous avez été vous aussi au salon européen des pêches ? Vous avez trouvez ce salon comment ? Avez-vous apprécié la visite ?

 

Soyez donc le premier a laisser un commentaire

 

Partagez Maintenant !

TwitterFacebookGoogle+Pin It

2 Comments

  1. aissa

    J’y était et je le regrette ! salon nul a ch….
    il n’as d’européen que le nom, 90% de stand bateau !
    bref je ne conseil ce salon à personne et espère qu’il va fermer pour laisser la place aux autres !

  2. C’est la remarque que m’a fait mon pote Damien : beaucoup trop de bateaux. Je suis d’accord aussi sur le fait que cela n’arrive pas à la cheville du salon de la pêche mais bon. Comme je le dis en début le billet la pêche a beaucoup changé… Peut-être pas en bien !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme de Anders Norén| C'est quoi le rôle du modérateur | Distribution Linux | Nous faisons confiance à WordPress