Ma boite à pêche

le pêchaillon nomade de la pêche. Les bonnes recettes pour la pêche

Mes sorties de pêche

Vous savez quoi ? Mon bilan pêche de cette année (2016) est mitigé

 

Galerie

 
bilan : le power tail

Mon bilan pêche 2016 est mitigé

Tout d’abord, avant de découvrir mon bilan 2016, permettez-moi de vous présenter tous mes voeux pour cette nouvelle année 2017 qui débute.

La santé, la prospérité, l’amitié, le bonheur, un peu de sous et de belles bourriches bien garnies.

Comme j’en ai pris l’habitude, j’essaie tous les ans de tirer un bilan de mon année de pêche. Bien entendu que tout n’a pas été rose, mais je ne suis pas à plaindre puisque j’ai tout de même réussi quelques belles sorties de pêche.

bilan quiver tip montage feeder le score

Alors pourquoi un bilan mitigé ?

  • Parce que j’ai voulu essayer des choses qui n’ont pas marché.
  • Je me suis souvent trompé sur la manière d’aborder une partie de pêche.
  • Je n’ai pas toujours utilisé les bons appâts.
  • Plantage sur certains montages.

Finalement, je vais m’arrêter là, car sinon la liste risque d’être longue.

Mais vous savez quoi ?

J’ai tout de même fait de belles découvertes

  • Un nouveau leurre truite qui m’a bluffé le « Power tail« .
  • Mon ouverture de la pêche à la truite en Sarthe.
  • Mes tests avec le pellet carpe
  • Le pellet 8 mm pour la pêche au quiver-tip feeder.

Commençons par les petits flops

Les montages

Vous avez peut-être déjà lu certain de mes articles et vous savez donc, que je n’aime pas trop changer de technique ou de montage quand je suis à la pêche.

Cette année qui vient de passer, ne déroge pas à la règle, mais je me suis amélioré, j’ai été moins têtu et de plus en plus souvent, je n’ai pas hésité a changer un montage ou un bas de ligne.

De toute évidence, je peux encore mieux faire à ce niveau.

Les appâts

Je ne suis pas à une bêtise près, mais j’ai fait fort cette année. Lors de deux ou trois sorties de pêche, j’ai décidé de n’utiliser que les pellets 8 mm et là encore, c’était une grossière erreur.

Tout n’a pas été négatif, mais il est indéniable qu’avec quelques asticots ou pinkies, la pêche aurait été encore plus rentable.

Pourquoi j’ai agi de cette manière ? cela reste un énigme.

Peut-être grisé par ma partie de pêche précédente où j’ai fait un carton avec ce petit pellet ? Allez savoir.

Et les montages alors ?

Si j’ai une certitude, c’est bien sur les montages. vous le savez maintenant, je pêche toujours au quiver-tip avec un feeder (cage grillagée). Et je suis persuadé d’une chose.

Vous savez laquelle ?

pêche au feeder inverse Si la pêche est difficile, compliquée. Le montage le plus intéressant est ce que j’appelle le montage en potence inversée.

C’est pour moi le montage feeder le plus sensible. Dès que le poisson touche à l’appât, vous le voyez de suite sur le feeder. Ce montage permet la détection de touches que vous ne pouvez pas voir avec un autre montage.

D’ailleurs, c’est le montage que je conseille en début de saison lorsque le poisson chipote, un montage a utiliser sur une pêche difficile comme on dit.

Maintenant, les petits plus …

En ce qui concerne les ptits plus, quoi de neuf ?

Leurre à truite

j’ai été bluffé par un leurre à truite que j’ai découvert lors de ma visite au Salon européen des pêches au mois de février dans la salle des expositions à Nantes.

Le Power Tail, un petit poisson nageur délivré en trois tailles, trois poids. Lors de la démonstration de son utilisation au salon de Nantes, j’ai tout de suite pensé à la truite et de l’utilisation a faire de ce poisson nageur.

Malheureusement, je n’ai pas pu l’utiliser à l’ouverture de la truite car pas encore disponible. Vous conviendrez que c’est vraiment dommage de présenter un tel produit sans en avoir quelques exemplaires a vendre.

Je pense ne pas me tromper en disant que ce petit leurre devrait faire un malheur sur les truites de nos rivière, peut-être même en courtisant les poissons de mer comme par exemple le bar, a voir ?

Ouverture de la truite

Imaginez-vous faire plusieurs dizaines de kilomètres pour faire l’ouverture de la truite.

Et pourquoi vous faites tout ce trajet ?

C’est parce que vous aimez pêcher ce poisson, vous adorez vous retrouver au bord de l’eau par un matin brumeux et par dessus tout, vous êtes un passionné de la pêche à la truite.

Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de kilomètres que j’ai pu faire pour traquer ce poisson magnifique.

Le nombre de rivières et de département que j’ai pu écumé pour traquer ce merveilleux poisson à la robe tachetée.

J’ai eu la chance de pêcher ce poisson de toutes les façons.

Depuis quelques années, à cause de plusieurs grosses interventions chirurgicales, j’ai laissé tombé la pêche à la mouche car, je ne peux plus être seul dans la rivière.

Je pratique toujours au toc et à la pêche que j’affectionne, le vairon manié.

Si tout va bien pour moi, cette année encore, je serai au rendez-vous sur la Sarthe à Saint Léonard des Bois.

Passons au pellet

Cela semble étrange mais, je n’avais encore jamais utilisé le pellet.

Vous devez vous dire : « Tiens, jean claude a revu sa copie »

Et vous avez raison, j’ai testé pas mal de choses en cette année 2016 dont le pellet pour la carpe et le pellet 8 mm pour escher mon hameçon.

Vous devez vous demander si j’ai pris des carpes ? Et bien non, que de grosses brèmes. Par contre j’ai mélangé à mon amorce des pellets dilués dans de l’eau et là, le résultat est tout à fait spectaculaire.

Sur plus de quatre sorties de pêches, j’ai constaté que tous les poissons pris étaient plus gros. J’ai même eu plusieurs casses sur des très gros poissons. Je vais renouveler l’expérience cette année.

Une autre grosse satisfaction, le pellet 8 mm, une merveille. J’ai utilisé cet appât en deux parfums et les résultats ont été plus que convaincants. Beaucoup de poissons, et beaucoup de gros poissons (carassins).

Ici aussi, je vais de nouveau tester en début de saison cette fois. Je vous tiendrais au courant de l’évolution des résultats.

Pour conclure ce bilan de pêche 2016

Déjà, si ma santé le permet, je compte bien faire l’ouverture de la truite sur la Sarthe ou sur l’Huisne. Tout ce que je souhaite, c’est que les rivières soient moins hautes que l’année passée.

Cela reste un projet mais, si tout va bien un voyage à La Réunion est prévu en début d’année avec ma chérie et j’ai bien l’intention de faire quelques sorties de pêche en mer pour titiller le thon ou la carangue avec le frère de mon amie.

Vous n’allez pas me croire mais, je pense retourner encore une fois dans l’Ariège taquiner la truite.

Comme vous pouvez le constater, mon début de saison est bien chargé. J’espère garder la forme pour réaliser tout ça. Et pour terminer, j’ai quelques idées de pêche en mer en Vendée que je développerais au fur et à mesure de mes sorties a venir…

  • Et vous ! Vous avez déjà des projets pour l’année qui démarre ?
Soyez donc le premier a laisser un commentaire

Partagez Maintenant !

TwitterFacebookGoogle+Pin It

Laisser un commentaire

Theme de Anders Norén | C'est quoi le rôle du modérateur | Distribution Linux | Nous faisons confiance à WordPress