Pêche au carnassier Sandre Brochet Perche à la balle

pêche au carnassier

Pêche au carnassier à la balle

La pêche au carnassier à la balle est une technique toute simple mais excessivement rentable.

Le brochet, le sandre et la perche y succombent très souvent

et il n’est pas rare de réaliser de beaux paniers lors d’une partie de pêche au carnassier à la balle.

Si je ne me trompe pas, l’ouverture de la pêche au carnassier est fixée au 1 mai 2015.

Si vous en avez l’occasion, je vous recommande d’essayer la pêche à la balle, c’est innovant, rentable, une pêche avec un fort potentiel.

Vous n’avez pas besoin de beaucoup de matériel pour la pêche du carnassier à la balle, rien de révolutionnaire, aucune dépense inutile.

Je vais vous détaillez tout ça plus bas dans ce billet. Je ne voudrai pas me vanter, mais j’ai toujours pris au moins un voir deux poissons en pêchant de cette manière.

C’est une technique meurtrière de la pêche au carnassier.

Matériel utilisé pour la pêche au carnassier à la balle

Avant d’entrer dans le détail, je précise que la pêche du carnassier à la balle est très rentable, elle se pratique de la rive ou en barque.

Comme vous pouvez vous en douter, il est bien plus simple de pêcher en bateau que de pêcher de la rive en sachant que nous allons d’abord prospecter les endroits les plus encombrés de la rivière.

Alors pour le matériel, vous allez me dire ! Déjà, je précise que c’est les conditions de pêche au carnassier que j’utilise que je vous décris dans ce billet.

pêche au carnassier

Commençons par la canne qui sera plutôt rigide voir très rigide afin de pouvoir brider un gros poisson avant qu’il se sauve dans les racines car si cela arrive, il est perdu dans 99% des cas.

Une longueur de 4 mètres convient dans la plupart des cas en barque, du bord.

Il faudra prévoir un mètre de plus, mais pas davantage, car trop longue la canne devient encombrante, difficile a manier dans les branches.

Pour le moulinet, il faut le choisir avec un bon frein, là encore, c’est indispensable, je dirai même que c’est primordial pour brider le poisson.

Quand je dis brider, cela ne veut pas dire bloquer le frein, mais il doit être réglé de façon à ne pas donner de fil ou pratiquement pas au poisson, sinon, c’est souvent la perte du poisson qui va vous cassez, là encore dans les racines (un gros sandre par exemple).

Le diamètre du fil peut varier, pour ma part, j’utilise du nylon de 30/100 fluo en corps de ligne ce qui me permet de voir où je pêche dans les branches.

Un fil incolore en bas de ligne, diamètre 26 ou 28/100.

Le montage de la ligne est simple et rapide.

Ce n’est pas le montage dernier-né mais c’est un montage qui a fait ses preuves depuis bien longtemps.

Selon la rapidité du courant, le poids du plomb variera.

En général, j’utilise dans la Sarthe ou Le Loir, une olive de 15 à 20 gr.

Donc pour le montage de notre ligne, passez le nylon dans l’olive ensuite ajouté une petite perle et pour finir un émerillon baril. Le bas de ligne se compose de 30 centimètres de fil incolore de 28/100 et un hameçon de n° 2 Bussy d’Amboise.

Je n’utilise pas le bas de ligne en acier, mais c’est sûrement une erreur, car j’ai perdu pas mal de brochet de cette manière.

Vous êtes prêt maintenant pour commencer la pêche au carnassier.

La pêche au carnassier, action de pêche

L’action de la pêche au carnassier à la balle est une technique simple, une technique vraiment basique, du moins comme je la pratique.

Cela consiste à descendre le vif sur le fond, puis de remonter le vif de 50 centimètres à un mètre, d’une manière lente ou rapide, à vous de varier votre action de pêche.

Nous pouvons effectuer ce travail entre deux eaux également.

C’est une technique ou il faut chercher le poisson où nous pensons le trouver.

C’est plus difficile a faire dans les endroits encombrés mais c’est faisable, je vous rappelle que les prédateurs sont à l’affût à ces endroits-là.

Comme nous pêchons dans des endroits difficiles, il y aura obligatoirement de la casse donc prévoir le matériel nécessaire pour réparer.

Vous l’avez compris, l’action de pêche est basique, mais c’est une technique qui a la réputation de prendre du poisson.

Descendre votre vif et le faire remonter.

A force de pêcher on sent bien lorsque l’olive touche le fond, et on sent bien aussi la touche qui pourra être très discrète ou bien très brutale.

C’est pour cela qu’il faut être prêt a ferrer au moindre signe de la ligne, un petit choc, le déplacement de la bannière, l’olive qui n’arrive pas au fond.

C’est un peu comme si vous pêchez la truite au toc, garder tendu le nylon de la ligne est indispensable, il faut surveiller un petit déplacement de la ligne, un léger toc.

On a vite fait de prendre le coup de main en pratiquant régulièrement cette pêche.

On peut utiliser aussi des balles nickelées, beaucoup plus brillantes, plus attrayantes peut-être ? Les poissons d’Étain sont excellents aussi.

J’allais oublier de vous parler des vifs.

J’utilise des petits blancs de 4 à 5 centimètres quand j’en trouve sinon des gardons, mais dans les plus petites tailles, ce qui vous donne plus de chances pour toucher sandre et brochet et également les perches qui sont très voraces aussi.

J’ai des copains qui utilisent des gros vifs, mais les résultats sont pratiquement identiques que les miens.

Pêche au carnassiers, les esches

Ma priorité ira au vif, des petits poissons de préférence (petit blanc).

Mais nous pouvons utiliser des vers de terre lorsque l’eau est sale et boueuse pour tenter un joli sandre.

Des poissons en étain, des leurres en plastique souple, etc..

Dernière précision, on peut pratiquer de la même façon en étang ou en lac en bateau, mais du bord, nous dirons à ce moment-là que nous pêchons à la tirette ce qui n’est pas tout à fait la même technique, mais nous en reparlerons.

  • J’adore pêcher de cette manière pour les émotions qu’elle procure et les surprises qu’elle vous réserve. Et vous la pêche au carnassier à la balle, vous pratiquez ?

[recom]