Vers de vase fouillis de vers de vase …

vers de vase et fouillis de vers de vase

Vers de vase et fouillis de vers de vase pour réussir sa pêche

Depuis quelques années,je suis déconnecté complètement du système mais à une époque pas si lointaine,j’utilisais le vers de vase et bien entendu le fouillis de vers de vase.

Mais si l’on commençait par le début a savoir ce qu’est le vers de vase et ce qu’est le fouillis de vers de vase.

D’après wikipédia la larve de chironome (filtreur et suspensivore) est bien connue sous le nom vernaculaire de « ver de vase ».

J’ajouterais que pour le fouillis de vers de vase c’est je pense la même larve.

Beaucoup de pêcheurs n’utilisent pas ou ne connaissent pas le vers de vase et le fouillis de vers de vase.

Il faut dire que le vers de vase coûte cher que le fouillis encore plus, il faut dire aussi qu’il devient de plus en plus difficile d’en trouver en magasin étant donné la raréfaction des détaillants en article de pêche.

Alors il n’y plus qu’une solution, c’est d’aller ramasser, nous dirons plutôt, tirer nos vers de vase et notre fouillis de vers de vase.

Et ce n’est pas une mince affaire, je vous prie de me croire.

Pour être totalement honnête, il faut dire aussi qu’il n’y a pas mieux pour la pêche du poisson blanc que le vers de vase surtout, en compétition.

C’est souvent la corvée de fin de semaine pour le pêcheur,aller tirer le vaseux et faire ses deux ou trois litres de fouillis.

C’est ça aussi la compétition.

Où trouver le vers de vase

Ce n’est pas toujours vrai mais la plupart du temps, vous avez des chances de vous fournir dans la marre que vous allez trouver dans une pâture avec des vaches si vous habitez en province où à la campagne, dans un bac de décantation si vous habitez en ville.

Il est difficile même si nous avons une voir deux marres à disposition de trouver du vers de vase en début de saison.

Ce qui est dramatique, c’est de trouver un autre pêcheur dans la marre.

Vous imaginez ce que cela peut vous faire.

Comme souvent, le premier arrivé est le premier servi.

Nous irons chercher nos larves au fond de la marre avec notre épuisette, puis nous tamiserons, je vous en reparle un peu plus loin dans ce billet.

Où trouver le fouillis de vers de vase

Ici encore ce n’est pas le plus simple.

Ce n’est pas toujours une généralité mais, le plus souvent vous allez trouver le fouillis de vers de vase dans un ruisseau, dans un ruisseau le plus souvent pollué.

Vous risquez de trouver le fouillis en dessous d’une laiterie, d’une fromagerie etc…

A l’époque où j’habitais la Sarthe, c’était assez facile d’en tirer.

Nous étions nombreux sur le site mais en général tout le monde trouvait son bonheur à Mulsanne, près du Mans.

Nous allions régulièrement à Evron en Mayenne, un super ruisseau très long et très fourni en bestioles rouges.

La laiterie ou la fromagerie, rejette sa pollution dans le ruisseau et c’est là que se forme la crème comme on l’appelle.

Je ne sais pas trop comment vous décrire cette crème mais lorsque vous arrivez et que vous voyez des gros paquets de crème sur les bords et même au milieu du ruisseau, vous êtes le roi du pétrole,vous savez que la récolte va être bonne.

Cette crème ressemble à de la vase très fine et collante, c’est à l’intérieur de cette crème que se trouvent nos petits vers rouges et là encore il va falloir ramasser et tamiser, puis décanter.

Le fouillis de vers de vase, ça se mérite!

Comment tirer le vers de vase

Ne vous inquiétez surtout pas, je ne vais pas vous faire un cours magistral sur comment tirer le vaseux, je vais essayer de vous expliquez simplement comment je faisais à l’époque ou mon pote Marco m’a appris.

Il faut un peu de matériel pour cela, une grande épuisette, un tamis à petites mailles avec une anse, une passette et une boite pour y déposer vos vers de vase.

Pour la boite, j’avais bricolé un truc en bois de 40×40 sur 10 centimètres de hauteur.

Pour que la boite flotte, sur le dessous, j’ai ajouté une plaque de polystyrène et pour terminer, un ficelle de 1 mètre 50.

De cette façon, la boite était toujours à porter de main.

  1. Le principe est simple, une fois dans la marre à l’aide de votre épuisette, vous raclez le fond et ensuite, vous versez le contenu de votre épuisette ainsi récupéré dans le tamis
  2. Vous allez maintenant brasser votre tamis de gauche à droite énergiquement en évitant de le noyer, le haut de votre tamis doit rester hors de l’eau. De cette manière la vase va s’écouler, à la main vous retirez les branches et autres impuretés.
  3. Une fois cette opération répétée deux ou trois fois, il va falloir récupérer le fruit de votre travail.Ce sont les vaseux. Pour cela, vous allez descendre doucement votre tamis dans l’eau et à l’aide de la passette, récupérer les vers de vase qui vont resté en surface.
  4. Vous recommencez autant de fois que nécessaire .

Ne pas tirer un litre de vers de vase si vous n’avez besoin que de la moitié.

La semaine prochaine, vous serez content de trouver d’autres vers de vase.

Comment tirer le fouillis de vers de vase

Le principe reste le même que pour le vers de vase

Il va juste nous falloir un peu plus de matériel.

Une cuvette, un autre tamis, un rideau de fenêtre de cuisine.

Pas besoin de la boite, ni de l’épuisette.

Nous allons pêcher la truite, c’est à dire que nous allons remonter le courant du ruisseau pour récolter notre fouillis de vers de vase.

Pour ma part, je préfère la passette pour tirer le fouillis et c’est aussi plus propre que d’utiliser l’épuisette, beaucoup de crème s’échappe alors qu’avec la passette, nous ramassons tout.

  1. A l’aide de la passette donc, remplir le tamis de crème et brasser énergiquement avant de vider le contenu dans votre bassine sur le dessus du tamis comme sur l’image.
  2. Vous allez répéter l’opération plusieurs fois afin d’obtenir le résultat escompté, c’est à dire vos deux ou trois litres.
  3. A l’époque, il me fallait entre 40 et 50 litres pour le magasin et pour cela nous restions un bon moment dans le ruisseau avec Marco.
  4. Si vous tirer du fouillis que pour vous, vous pouvez fort bien tout ramasser et mettre a passer, a décanter chez vous.
  5. Pendant que vous tirez le fouillis, les petits vers eux passent dans la bassine et lorsque vous avez ce qu’il vous faut, il ne restera qu’à enlever le tamis de votre bassine et de passer votre récolte sur l’autre tamis où vous aurez ajouté votre rideau.C’est pratiquement terminé, il ne vous reste qu’a essorer votre fouillis et a récupérer le résultat de votre travail.

Et la pêche alors !

Comme je vous le faisais remarqué en début de billet, le compétiteur utilise le vers de vase pour escher et le fouillis de vers de vase dans son amorce.

J’ai même vu des pêcheurs escher avec du fouillis, c’est à vous de voir!

Par contre, vous pouvez voir la différence si vous êtes à côté d’un pêcheur qui utilise le fouillis et vous pas, lors de la pesée, le résultat risque d’être surprenant.

J’ai connu l’époque où “le petit pêcheur” comme on dit, achetait un quart de litre, puis un demi-litre pour finir avec un litre comme quoi, quand on aime on ne ……

  • Et vous, vous tirez votre fouillis et vos vers de vase? Vous pensez essayer?

 

[recom]

 

[ask]

 

[adss]